La naturopathie ce n’est pas…

Une autre manière pour découvrir et mieux comprendre ce qu’est la naturopathie, c’est en regardant… ce qu’elle n’est pas.

Beaucoup de confusion entoure la naturopathie. Je vous propose aujourd’hui de découvrir ce que n’est pas la naturopathie.

 

  • La naturopathie, ce n’est pas de la médecine : un naturopathe n’est pas un médecin. D’ailleurs, il n’est pas non plus psychologue ou pharmacien. Il n’a aucun rapport avec le monde médical. Il ne peut donc pas diagnostiquer de maladie, ni soigner des maladies. 

    Un naturopathe accompagne les problématiques liées aux maladies. En cas de cancer, par exemple, la naturopathie sera utile pour limiter les effets secondaires des chimios et pour aider la personne à tenir psychologiquement, mais on ne peut pas dire que le naturopathe soigne des cancers.


  • La naturopathie, ce n’est donc pas de « la médecine verte ». Ce n’est pas faire la même chose qu’un docteur, mais avec des plantes. Comme cité précédemment, la naturopathie n’a rien à voir avec le monde médical, ni dans sa philosophie, ni dans la manière de faire. 

    La naturopathie ne soigne pas un cancer avec des plantes. 

 

 

 

  • Par conséquent, la naturopathie ce n’est pas faire de l’anti-symptomatique, c’est-à-dire lutter contre un ou des symptômes. Ce n’est pas : J’ai mal au ventre ⇒ Je prends un complément alimentaire ou une plante.

    La naturopathie cherche avant toute chose la cause (causalisme). Pourquoi j’ai mal au ventre ? Quelles sont les causes ? Et quelles sont les causes des causes ?  

    Ce n’est qu’en résolvant la cause que le problème pourra se résoudre ou s’atténuer durablement, sans pour autant dépendre à vie de remèdes d’appoints.

    C’est pour cette raison qu’un questionnaire détaillé est nécessaire et c’est également pour cette raison qu’un naturopathe peut difficilement donner de conseils sans faire une consultation au préalable. Quand on ne fait pas d’anti-symptomatique… il faut investiguer ! Sinon les conseils donnés n’auront que peu d’intérêt. 

    En naturopathie, si l’on fait de l’anti-symptomatique, c’est uniquement en complément d’un programme plus large, visant à traiter les causes profondes. Cela permet de soulager le consultant à court terme, pendant que l’on s’attaque à la cause profonde du problème.


  • La naturopathie, ce n’est pas un ensemble de protocoles qui s’appliquent indifféremment à tout le monde. C’est une méthode personnalisée, suite à un questionnaire très détaillé. Un protocole naturopathie qui convient à l’un, ne conviendra donc jamais à un autre. Par ailleurs, un protocole qui conviendra à un instant T dans la vie de la personne, ne conviendra plus forcément à un autre moment de sa vie, car l’environnement dans lequel elle évolue et sa manière de l’appréhender ne sera plus forcément le même. Un protocole naturopathique n’est donc jamais réplicable à grande échelle.


  • La naturopathie n’a pas pour vision qu’il existe une pilule miracle qui va résoudre tous les problèmes. Au contraire, elle a pour vision qu’il faut s’attarder sur tous les aspects de la vie et de notre environnement, qu’il faut faire le tri dans ce qui nous convient personnellement ou pas et qu’il faut se délester de ce qui ne nous convient pas, même si cela est difficile. 

    ⇒ Si nous sommes en situation de stress quotidiennement, parce que l’ambiance au travail n’est pas bonne, ce n’est pas en prenant une plante calmante ou un médicament calmant que le problème va se résoudre. 

    Cela peut être une solution à court terme, mais la seule solution pour tenir à long est de s’éloigner définitivement de la situation stressante. Sinon, on tombe dans un schéma malsain de dépendance à une substance et ce n’est pas la vision de la naturopathie.

 




  • Ainsi, la naturopathie, ce n’est pas être « passif » et attendre que nos problèmes se résolvent par magie. C’est prendre les problèmes à bras le corps pour changer la donne. Ce n’est pas toujours facile d’avoir une posture « active », car nous n’y sommes plus habitués. Cela demande parfois de remettre beaucoup de choses en questions et de faire certains efforts, et ce n’est pas forcément confortable.

    Ainsi, lorsque le naturopathe donne des conseils, il est important de tous les suivre ou de demander des adaptations pour réussir à les suivre, parce que la réussite d’un programme naturopathique ne tient pas qu’au suivi d’un seul conseil, mais à l’ensemble du programme. C’est un tout. 

    Un programme naturopathique est conçu pour travailler sur plusieurs aspects différents plus ou moins simultanément, grâce à des changements dans l’hygiène de vie et à l’aide de certains outils et techniques naturels. Par exemple, prendre uniquement le complément alimentaire conseillé parmi toute la liste de conseils du programme, parce que « c’est facile », ne servira pas à grand-chose, si les autres conseils qui demandent plus d’efforts ne sont pas mis en place. 


  • La naturopathie n’a pas pour but de vous rendre dépendant, mais au contraire de vous apprendre à retrouver votre indépendance, en vous apprenant des techniques pour résoudre vous-même vos problèmes. 


  • La naturopathie ne vous voit pas comme une partie, mais comme un tout (holisme). Si vous avez mal à la tête, il ne faut pas être surpris si votre naturopathe souhaite prendre soin de votre foie par exemple. La partie souffrante, là où s’exprime le symptôme, n’est pas forcément la partie où se trouve le problème (causalisme). Par ailleurs vous n’êtes pas juste un corps aux yeux d’un naturopathe, vous êtes tout un ensemble avec un esprit, un environnement, des croyances, une histoire. Tout est à prendre en compte. 


  • La naturopathie, ce n’est pas l’effet placébo, terme à connotation négative. Par contre, la naturopathie connait la force du mental, son interconnexion avec le corps et donc l’importance d’en prendre soin lorsque l’on veut résoudre une problématique physique. La naturopathie prend autant soin du corps, que de l’esprit (holisme).


  • La naturopathie, ce n’est pas « un truc de charlatan », bien qu’il existe des personnes qui s’improvisent naturopathes et qui font n’importe quoi, comme cela peut arriver dans n’importe quel métier. La naturopathie n’étant pas réglementé, cela explique la plus grande proportion de personnes inaptes à pratiquer. Toutefois, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier pour décrédibiliser la discipline. La naturopathie est une histoire de bon sens, d’hygiène de vie qui respecte les lois de la nature. Il faut être de mauvaise foi pour y trouver des informations de charlatans.


  • La naturopathie, ce n’est utiliser uniquement des plantes. C’est un raccourci. La naturopathie propose une dizaine de techniques, dont l’usage des plantes (phytologie). De la même manière, ce n’est pas utiliser uniquement des compléments alimentaires, ou uniquement travailler sur l’alimentation. C’est un tout. 


  • La naturopathie, ce n’est pas une vision extrémiste de la vie, dans laquelle il faut faire des régimes stricts, faire des jeûnes très longs et ne prendre aucun plaisir.

    La naturopathie respecte les préférences et les croyances de chacun. Un naturopathe ne peut pas vous faire manger de la viande si vous êtes végan ou vous forcer à manger que des légumes, si vous êtes carnivore. Par ailleurs, la vraie naturopathie à conscience de l’importance de la notion de plaisir. 

    Parfois, pour aller mieux, il faut renoncer momentanément à certaines choses. Mais cela ne doit pas se faire dans la douleur, ni dans les extrêmes et cela doit toujours se faire avec votre accord.



  • La naturopathie ne devrait pas être un dernier recours, lorsque les problématiques sont durablement installées. Bien qu’un changement vers une meilleure hygiène de vie soit bénéfique à n’importe quel moment de la vie, même en cas de problématique durablement installée, l’essence même de la naturopathie est de prévenir les problèmes avant qu’ils n’arrivent, en mettant en place une hygiène de vie qui ne les favorise pas.


  • La naturopathie ce n’est pas aller vite. Même si certaines problématiques peuvent se résoudre plus ou moins rapidement, d’autres nécessitent plus de temps. De quelques mois à parfois des années pour certaines, en fonction des changements à effectuer et des facilités ou non à effectuer ces changements.

    D’autre part, un remède naturel n’a pas le même mode d’action et le même but recherché qu’un remède pharmaceutique. Si certains peuvent agir aussi vite pour certains problèmes, et particulièrement lorsque l’on fait de l’anti-symptomatique, dans la grande majorité des cas, il faut attendre un peu ( parfois bien plus d’une semaine ) avant de ressentir du mieux. C’est notamment le cas lorsqu’on ne prend pas le remède pour faire de l’anti-symptomatique et qu’on travaille sur la cause profonde. Il ne faut donc pas se décourager et penser que cela ne marche pas, bien que cette impression ne soit pas toujours facile à appréhender lorsque l’on a été habitué aux produits pharmaceutiques. En cas de doute ou d’inquiétude, vous pouvez toujours contacter votre naturopathe. 


Avertissement d’utilisation du contenu du site

Le contenu du site https://www.elisebarlier.com est uniquement donné à titre indicatif et a pour seule prétention de faire connaitre le mieux-être au naturel, principalement via l’hygiène de vie et les techniques naturelles. 

Les informations, les suggestions, les opinions ou les conseils communiqués ici sont généraux, non exhaustifs et non personnalisés. Votre terrain (âge, morphologie, allergies…), votre état de santé actuel et les éventuelles interactions ou contre-indications à un traitement médicamenteux que vous pourriez avoir, ne sont pas pris en compte par le contenu de ce Site ; cela ne constitue donc pas une consultation personnalisée en Naturopathie. 

Si vous souhaitez une consultation personnalisée, n’hésitez pas à prendre rendez-vous via le lien suivant : https://www.elisebarlier.com/prendrerdv/ ou tout autre rendez-vous avec le praticien en naturopathie de votre choix. 

Par ailleurs, le contenu présenté sur ce Site ne sert pas à établir un diagnostic, ni à proposer un traitement naturel et encore moins à se substituer à un traitement médicamenteux ou à la médecine conventionnelle. Cela ne dispense pas de consulter un médecin, un psychologue, un pharmacien ou toute personne dûment homologués auprès des autorités sanitaires,  en cas de doute ou de besoin. Les informations proposées sur ce site ne sont pas de nature médicale.

Il ne s’agit ici que d’un partage d’informations sur le mieux-être au naturel, qui correspondent à l’opinion personnelle de l’auteur. La mise en application des conseils ne peut se faire que sous votre propre responsabilité. Comme il ne s’agit pas de conseils personnalisés, vous vous engagez à vérifier qu’ils sont adaptés à votre situation personnelle avant de les appliquer. La responsabilité de l’auteur ne saurait être engagée en cas de problème.