Qui suis-je ?

Bonjour à toutes et à tous,

Je m’appelle Elise et je me suis lancée dans la naturopathie pour aider un maximum de personnes à aller vers un mieux-être au naturel.

De nos jours, il y a tellement de facteurs physiques, chimiques psychiques ou environnementaux qui viennent perturber notre bien-être ; mais heureusement il existe des solutions parfois très simples et surtout naturelles pour s’en protéger ou, tout au moins, les limiter. De simples changements dans nos habitudes de vie peuvent avoir un impact important sur notre qualité de vie et ce sont ces clés que j’ai envie de partager avec vous.

Je vais vous raconter comment mon parcours de vie m’a amené vers la naturopathie, mais avant cela, permettez-moi de me présenter plus en détail.

me1 (1)

Ma personnalité

Je suis douce, ouverte d’esprit, à l’écoute, sans jugement et empathique. Je travaille en binôme avec vous et m’adapte à vos possibilités et besoins. Je vous laisse toujours une place pour construire avec moi votre Programme d’Hygiène Vitale (PHV) : je vous propose différentes options adaptées à vos besoins lorsque cela est possible et vous choisissez celle que vous préférez. Je vais vous apprendre à être acteur de votre santé, chose dont on n’a plus vraiment l’habitude.

L‘idée est de vous rendre autonome en vous apprenant de nouvelles habitudes de vie et quelques techniques naturelles. Même si parfois quelques séances de suivi sont nécessaires, un accompagnement en naturopathie n’a pas pour but de vous rendre dépendant, mais au contraire de vous apprendre à reprendre du pouvoir sur votre propre santé, tout en connaissant vos limites. Il s’agit d’un vrai parcours de retour vers soi, de la connaissance de soi et c’est un voyage plutôt agréable et bénéfiques, même s’il est parfois semé d’embuches.

 

Vous m’apprécierez si vous avez besoin d’un accompagnement doux ou si vous avez une personnalité sensible / hypersensible. 

En revanche, si vous cherchez un naturopathe un peu directif et ferme, je risque de ne pas être la personne qu’il vous faut.

Ma vision de la naturopathie

Pour moi, la naturopathie est avant toute chose un accompagnement au changement de nos habitudes de vie.

J’essaye de pratiquer la naturopathie de la manière la plus scientifique possible dans les techniques que je propose, mais je ne me ferme à aucune possibilité. Si quelque chose ne semble pas scientifique de prime abord, mais que cela paraît quand même pertinent (en général parce que j’ai essayé sur moi-même avant), je ne vais pas me limiter.

Je ne suis pas du genre à conseiller des compléments alimentaires s’il n’y en a pas besoin. Dans tous les cas, j’adapte ma stratégie naturopathique à votre budget, mais surtout à vos possibilités et, dans la mesure du possible, à vos désirs. Nous validons toujours ensemble le Programme d’Hygiène vital que je propose.

J’aime travailler avec les plantes, les huiles essentielles, les fleurs de Bach, l’argile, les techniques qui utilisent l’eau, mais surtout j’aime proposer des techniques simples et peu coûteuses, que tout le monde peut reproduire en autonomie chez lui comme des petits exercices de respiration, de cohérence cardiaque ou d’EFT.

Je ne travaille pas avec l’iridologie ou avec un pendule, bien que je n’ai absolument rien contre.

Je n’impose aucune de mes croyances, mais je suis respectueuse et ouverte aux croyances des autres. J’essaye de travailler de la manière la plus neutre possible, c’est-à-dire que  je fais en sorte de ne jamais aller dans les extrêmes. Je ne vous conseillerai jamais le tout cru, le tout végétarien, le tout produits animaux, etc., surtout si cela va contre vos envies. Le plaisir est un facteur très  important en naturopathie ! 

Je n’ai aucun lien d’intérêt avec quelque laboratoire que ce soit et je laisse toujours aux personnes le choix d’acheter les produits qu’elles souhaitent.

Si je venais à conseiller un produit en particulier, c’est parce qu’il me semblera pertinent et qu’en amont j’aurai étudié sa composition et l’éthique du laboratoire qui le fabrique et que le produit correspond à mes critères personnels. Toutefois, il ne s’agira là que d’un conseil que vous serez libre de suivre ou non et, sur simple demande, je vous trouverai une alternative s’il ne vous convient pas.

Note : Bien que vous conseillant des produits et techniques naturelles, je n’ai rien contre les médicaments lorsqu’ils s’avèrent nécessaires. Je n’interviens donc jamais dans vos prescriptions médicales.

Mes domaines de prédilection

Mon parcours de vie fait que je suis plus à l’aise pour accompagner les thématiques liées :

 

  • Aux problèmes de peau (notamment l’acné)
  • Aux infections froides (notamment maladie de Lyme et co-infections),
  • Aux problèmes du système digestif (ballonnements, mauvaise digestion…)
  • Aux maladies auto-immunes
  • Aux problèmes des femmes (règles douloureuses, SPM, endométriose…)
  • Aux problèmes psycho-émotionnels

 

 

Globalement, on peut accompagner n’importe quelle problématique en naturopathie. Toutefois, je ne me suis pas encore formée aux problématiques liées aux cancers, aux bébés, à l’accompagnement des femmes enceintes qui demandent une formation spéciale.

En attendant d’être formée, je vous redirige donc vers des collègues, si votre problématique concerne ces domaines.

Mon histoire

Lorsque j’étais plus jeune, j’étais passionnée par les livres sur les remèdes naturels. Pour autant, je n’avais jamais envisagé que cela pourrait devenir un jour un travail et, au moment de décider de mon avenir, je me suis dirigée vers le monde des langues et de la culture, avec un petit penchant pour les langues romanes.

J’ai adoré étudier comment les cultures se sont entrecroisées et se sont mutuellement enrichies les unes les autres. Nos différences sont de vraies forces ! 

Malheureusement, à la sortie de mon Master, impossible de trouver un travail dans ce domaine qui me plaisait pourtant bien. Pire encore, ma santé a commencé à se dégrader et je n’avais plus la force de chercher du travail. J’étais littéralement vidée de mon énergie, un état incompréhensible pour celui qui ne l’a pas vécu.

J’étais à un carrefour de ma vie un peu angoissant.

Puis un jour, un médecin a mis un nom sur mes maux. J’avais la maladie de Lyme !

Je suis réellement chanceuse, car la maladie de Lyme met énormément de temps avant d’être diagnostiquée par un médecin, en moyenne il faut au moins 7 ans et de nombreux examens et spécialistes avant que le diagnostic ne tombe. Bien souvent d’ailleurs, le diagnostic est : « c’est dans votre tête ! ».

J’ai personnellement eu de la chance et je suis tout de suite tombée sur le bon Docteur, un spécialiste de la maladie de Lyme et j’ai pu être prise en charge rapidement. Ce Docteur soignait avec des médicaments lorsqu’il le fallait, mais il utilisait des ressources naturelles en parallèle.  

Ce fut une révélation pour moi ! Un peu comme si la maladie de Lyme avait permis, comme par un coup de baguette magique, de remettre ensemble les morceaux du puzzle de ma vie. Je me suis rappelée ma jeunesse proche de la nature, je me suis rappelée les frissons que les livres de remèdes naturels me provoquaient et, surtout, je voulais aider toutes les personnes à qui on ne trouve pas de solutions et à qui ont dit « c’est dans votre tête! ». Je n’aime pas l’injustice et je voulais me battre pour toutes les personnes qu’on laisse tomber, abandonnées à leur sort. 

J’ai expérimenté moi-même la force des ressources naturelles et, allant de mieux en mieux notamment grâce à ces dernières, je me suis décidée à me former dans la Naturopathie.

Ma formation

Le monde des formations en Naturopathie est vaste et il y a à boire et à manger. J’ai choisi mon école sur plusieurs critères, mais notamment parce qu’elle était référencée par le Syndicat des Professionnels de la Naturopathie, ce qui est un gage de sérieux et une garantie d’avoir un nombre d’heures de cours suffisant.

Mais on ne va pas se mentir, peu importe l’école que l’on choisit, il faut toujours étudier à côté. Cela tombe bien, j’adore ça !

Je vous garantis donc que je continue à apprendre et à me former, jour après jour.

Un naturopathe n’a pas de formation médicale et, parfois, il est difficile d’accompagner une maladie que l’on ne connait pas, surtout lorsqu’on est spécialiste de la santé (et pas de la maladie); mais en travaillant en binôme avec les consultants, rien n’est impossible et nous apprenons ensemble. C’est une richesse incomparable et la meilleure des écoles !