Les origines 

La naturopathie est fondée sur des grands principes hérités d’Hippocrate (460 – 377 avant Jésus Christ), médecin Grec.

C’est le plus grand médecin de l’Antiquité. Il est d’ailleurs considéré comme le « père » de la médecine.

 

Les influences d’Hippocrate

Actuellement, avant de commencer à exercer leur profession, les médecins, les chirurgiens-dentistes et les sages-femmes prêtent serment. Le serment d’Hippocrate.

Bien que n’ayant aucune valeur juridique, ce serment est considéré comme le texte fondateur de la déontologie médicale.

Hippocrate aura donc inspiré la médecine actuelle, mais c’est la naturopathie qui est restée la plus proche des idées et principes d’Hippocrate.

 

Les grands principes naturopathiques

 

Les grands principes dont est issue la naturopathie sont les suivants : 

 

 

  •  d’abord ne pas nuire (primum non nocere)

La naturopathie est une méthode non intrusive et respectueuse de l’humain. Elle ne doit pas lui nuire. Elle doit aller dans le sens des Lois de la vie. 

Cela comprend : minimiser les effets secondaires, éviter de supprimer un symptôme qui pourrait être utile pour le corps (la fièvre, par exemple)…  Le naturopathe doit donc accompagner les processus naturels du corps, mais pas les contrer ou les affaiblir. 

 

  •  la nature est guérisseuse (vis medicatrix naturae) 

Ce principe est lié à la notion de vitalisme. L’être humain à en lui la force de s’auto-guérir lorsqu’il est dans un environnement sain et naturel et qu’il peut puiser tout ce dont il a besoin. La naturopathie n’emploie que des produits et des techniques naturelles, déjà pour ne pas nuire, mais aussi parce que la nature possède des ressources inestimables pour augmenter l’énergie vitale et résoudre de nombreuses problématiques liées à la santé.

Un être humain privé de nature va perdre peu à peu de sa vitalité. Voilà pourquoi il est important de voir la lumière du jour, de se promener en forêt, de manger des produits issus de la nature, etc. 

Voilà également pourquoi il est important de prendre soin de notre environnement. Il est difficile de rester en bonne santé dans un environnement pollué de partout et qui n’a plus grand-chose de naturel.

 

  •  identifier et traiter la cause (tolle causam) 

Ce principe est lié à la notion de causalisme.  En naturopathie, il est important de traiter le « terrain » et ne pas simplement essayer de faire taire les symptômes.

 

  •  traiter la personne dans sa globalité (holos anthropos ) ;

Ce principe est à la notion d‘holisme. Un humain est un tout. C’est un être physique, psychique, émotionnel, social, spirituel, énergétique.

En naturopathie, l’impasse n’est faite sur aucun plan de l’être-humain, car cela serait risquer de passer à côté de la cause première du problème et donc faillir au principe de (tolle causam).

 

  •  le thérapeute est un éducateur ( docere )

Le but de la naturopathie est de redonner de l’indépendance en termes de santé, afin de ne jamais devoir dépendre de quelqu’un ou quelque chose toute sa vie.

Pour cela, il doit enseigner les bases de l’hygiène de vie, nous apprendre à corriger les erreurs que nous commettons et comment rétablir notre terrain et les leviers naturels pour nous sortir des problèmes, souvent chroniques, que nous avons. 

 

  •  la prévention est la meilleure des cures ( arceo )

C’est la raison d’être première de la naturopathie ! Prévenir pour ne pas avoir à guérir. En prenant soin quotidiennement de son terrain, de son hygiène de vie, de son alimentation, de son environnement…. On évite de nombreux problèmes.

Malheureusement, de nos jours, on pense à la naturopathie plutôt en tant que dernier recours, lorsque notre problème n’a pu trouver de réponse ailleurs. 

 

  • détoxifier et purifier ( Deinde purgare )

Ce principe est lié à la notion d‘humorisme. Pour garder une santé optimale, il faut éviter « l’encrassement », c’est-à-dire une surproduction de toxines par rapport aux capacités d’élimination du corps. 

Pour cela, il est important d’avoir une hygiène de vie et une alimentation qui ne favorisent pas cette surproduction de toxine, mais il est également important d’avoir de bonnes éliminations.

En naturopathie, une place importantes est accordée au bon fonctionnement des émonctoires et lorsqu’ils en ont besoin, à leur drainage ou désintoxication.