Code de déontologie en naturopathie

Les limites de la naturopathie

La charte du naturopathe définit des limites claires à la naturopathie

La naturopathie est une formidable méthode de réforme d’hygiène de vie, qui permet de régler de nombreuses problématiques par des moyens naturels ; mais elle a des limites.

  • Elle ne se substitue pas à la médecine 

En France, un naturopathe n’est pas un médecin (sauf s’il a fait des études de médecine en parallèle). La naturopathie est considérée comme faisant partie de la branche du bien-être, elle ne peut pas intervenir en lieu et place d’un médecin pour des diagnostics, des interventions sur des pathologies infectieuses graves, lourdes, lésionnelles et des urgences.

Si vous avez besoin d’un diagnostic pour votre problématique, assurez-vous d’avoir vu un médecin avant de consulter un naturopathe.

  • Elle ne se substitue pas à la pharmacie ou aux traitements pharmaceutiques

Un naturopathe ne demande jamais à un consultant d’arrêter un traitement médical en cours. Par ailleurs, il ne conseille jamais de médicaments vendus en pharmacie, mais uniquement des produits naturels en vente libre.

En cas de doute concernant une éventuelle interaction entre votre traitement pharmaceutique et un produit naturel, demandez conseil à votre pharmacien.

Le vocabulaire du naturopathe

Afin d'éviter toute confusion avec le domaine médical, le naturopathe doit faire attention à son vocabulaire.

Ainsi, ne soyez pas offensé si un naturopathe vous appelle « client », il n’a tout simplement pas le droit de vous appeler « patient », qui est un vocabulaire réservé au domaine médical. Il a cependant le droit de vous appeler « consultant ».

 

De la même manière, en naturopathie nous ne parlerons pas de… 

 

  • Maladies, mais on parlera de problématiques;
  • Anamnèse, mais on parlera de Bilan de Vitalité ou Questionnaire d’Hygiène Vitale;
  • Prescription ou d’ordonnance, mais on parlera de Conseillancier, Fiche conseils, Programme d’Hygiène Vitale (PHV)…;

 

On évitera, lorsqu’on le peut, de parler de santé, mais on parlera plutôt de vitalité.

C’est un vocabulaire qui ne semble pas naturel au premier abord, parce que nous n’en avons tout simplement pas l’habitude tant que nous sommes pas entré dans le domaine du bien-être, ce qui parfois peut amèner des difficulté de compréhension entre le pratitien et son consultant.

Pour mieux comprendre l’intérêt d’avoir un vocabulaire spécifique à la naturopathie, je vous renvoie vers mon article « La Naturopathie, est-ce scientifiquement prouvé ? » .