Foire aux questions

Vous venez de découvrir la naturopathie et il vous reste des questions ?

Voici une liste de questions-réponses qui pourrait éclaircir vos derniers doutes.

Pour qui ?

Pour tous ! La naturopathie s’adresse à tous les âges, à toutes les situations et peut accompagner tous les moments de la vie, y compris la grossesse. Toutefois, chaque naturopathe possède une ou plusieurs spécialités.

En cas de besoins spécifiques, rapprochez-vous d’un naturopathe spécialisé dans votre problématique, pour que l’accompagnement soit optimal.

Pour quels problèmes ?

A part pour des lésions lourdes, contagieuses, lésionnelles ou des urgences, la naturopathie peut accompagner n’importe quelle problématique.

Attention : Si votre problématique nécessite l’intervention d’un médecin, le naturopathe n’interferrera pas avec votre traitement. « Accompagner » ne signifie pas «  substituer ».

Voici quelques exemple (non-exhaustifs) des problèmes où peut intervenir la naturopathie :

  • Problèmes de peau : acné, eczéma, psoriasis….
  • Maux de tête chroniques, migraines
  • Problèmes articulaires : arthrose, rhumatismes, douleurs articulaires…
  • Problèmes ORL: sinusites, asthme, allergies
  • Problèmes gynécologiques : syndrome prémenstruel, péri-ménopause, ménopause, infertilité…
  • Troubles digestifs : ballonnements, gaz, mauvaise haleine, rots, constipation, ulcères, brûlures d’estomac …
  • Troubles psycho-émotionnels : stress, irritabilité, anxiété, hypersensibilité, ressassement, gestion des émotions …
  • Troubles du sommeil : insomnie, sommeil non-réparateur…
  • Fatigue
  • Hypoglycémie
  • Infections à répétition
  • Addictions
  • Perte de poids
  • Désintoxication
  • Équilibrage de l’hygiène de vie
  • etc.

Mais là où la naturopathie est encore la plus efficace, c’est dans la prévention ! N’hésitez pas à consulter un naturopathe, même si vous n’avez aucun problème, afin de vérifier que votre hygiène de vie est optimale.

Comment se passe une séance ?

La première consultation dure entre 1h30 et 2 heures environ. Le naturopathe va chercher à en savoir plus sur son consultant et établir un bilan de vitalité. Pour cela, il va poser des questions pour connaître les habitudes de vie, l’alimentation, le sommeil, la pratique sportive, le fonctionnement des principaux systèmes corporels (digestif, articulaire…), les émotions du moment, l’histoire de vie de la personne, les contraintes personnelles ou professionnelles du consultant…

Le naturopathe s’appuie également sur l’observation, morphologique notamment, et sur des tests spécifiques. Chaque naturopathe a une affinité différente avec les tests et outils disponibles. Certains apprécieront l’iridologie, par exemple, alors que d’autres non.

En fonction des réponses aux questions, le naturopathe établira un programme d’hygiène vital, dans lequel seront regroupés tous ces conseils. Ce programme sera remis à son consultant.

Les consultations suivantes durent moins longtemps. Entre 30 minutes et 1 heure. Elles permettent de suivre la mise en place des réformes entreprises, de les adapter si besoin et d’avancer dans de nouveaux changements à opérer.

En effet, il est impossible de changer ses habitudes du jour au lendemain, il faut y aller petit à petit et les séances de suivi servent à cela.

Est-ce que c’est remboursé ?

La naturopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale, mais certaines mutuelles remboursent les séances de naturopathie partiellement ou sous forme de forfait.

Il suffit simplement de leur envoyer la facture correspondante.

Le Syndicat des Professionnels de la Naturopathie a regroupé certaines mutuelles qui remboursent les séances de naturopathie : https://syndicat-naturopathie.fr/les-mutuelles/

Comment trouver un bon naturopathe ?

La naturopathie a malheureusement la réputation d’être une pratique de charlatan. Comme il n’y a pas de diplôme en naturopathie en France, n’importe qui peut s’improviser naturopathe.

Heureusement, des associations et un syndicat existent et régulent la profession. Assurez-vous avant tout que votre naturopathe est issu d’une école et possède un certificat.

Les naturopathes faisant partie du SPN ( Syndicat des Professionnels de la Naturopathie ) ou de la FENA sont obligatoirement certifiés.

Au-delà de cela, un bon naturopathe est celui avec lequel vous avez un bon feeling, avec qui vous vous sentirez en confiance. Tout n’est pas rationnel dans la vie et il faut savoir écouter son cœur. Toutes les personnalités ne se correspondent pas et il est important, pour l’adhésion thérapeutique, de trouver une personnalité en adéquation avec la sienne. Peut-être aurez vous envie/besoin d’une personnalité douce ou peut-être préférerez-vous quelqu’un de plus assertif… Cela ne se discute pas et il faut parfois essayer plusieurs naturopathe avant de trouver « le bon », c’est-à-dire celui qui conviendra à votre personnalité.

Enfin, les naturopathes peuvent avoir différentes spécialités, différentes techniques, différentes visions du monde et différentes manières de pratiquer la naturopathie… Une fois de plus, il faut trouver celui qui correspondra à vos besoins, mais aussi à votre personnalité.

Quels types de conseils délivre-t-il ?

Principalement des conseils pour apprendre à avoir de meilleures habitudes d’hygiène de vie. Ils portent notamment sur l’alimentation, le sommeil, l’activité physique en fonction des possibilités, les émotions et la gestion du stress, sur la détoxification, l’augmentation de la vitalité…

Il donne également des conseils de prévention et d’utilisation des différents produits naturels et techniques pratiques.

Mon naturopathe ne me conseille pas la même chose que le naturopathe de ma cousine qui, pourtant, à le même problème que moi. Pourquoi ?

C’est tout à fait normal ! Tout d’abord, chaque personne est unique et aucun problème ne peut être traité de la même manière. C’est le propre de la naturopathie d’avoir une vision holistique ( la personne dans son ensemble ). C’est dans cette optique que le naturopathe effectue un bilan personnalisé (ce bilan porte bien son nom).

Aussi, à maux identiques la cause sera très probablement différente, d’où le fait que les propositions de conseils seront différentes. Il n’y a pas un protocole universel qui convient à chaque problème en naturopathie ; tout est adapté au consultant, à sa personnalité, à son environnement, à ses croyances, à son budget, à ses capacités, etc.

Par ailleurs, la naturopathie regroupe un ensemble de techniques et chaque naturopathe peut avoir ses propres préférences pour l’une ou l’autre. Voilà une raison supplémentaire pour expliquer qu’aucune fiche-conseils ne se ressemble.

Personne n’a tort, personne n’a raison, l’important étant de se sentir en confiance avec son naturopathe et de communiquer avec lui en cas de doute.

Suis-je obligé(e) de suivre tous les conseils donnés ?

Obligé est un mot un peu fort. Le naturopathe aura pris soin, avec votre accord, de vous recommander une liste de changements ou d’exercices à effectuer.

Tous les conseils donnés agissent ensemble, en synergie. Si vous ne voyez pas l’intérêt d’un conseil ou si le conseil vous semble inapplicable, parlez-en à votre naturopathe pour qu’il ajuste ses conseils. Ne décidez pas, vous-même, de ce que vous aller mettre en place ou pas, car le résultat final ne serait pas celui escompté.

Par exemple, vous venez pour une problématique de troubles digestifs. Votre naturopathe, après avoir établi un bilan personnalisé, vous conseille de bien mâcher, de manger lentement, d’éviter les aliments épicés, de prendre un complément alimentaire et de faire un exercice de respiration avant le repas. Tous ces conseils sont complémentaires et essentiels, car votre naturopathe a remarqué que vos problèmes étaient liés au stress que vous vivez actuellement et notamment que vous ne preniez pas le temps de manger lentement et calmement ; et que vos problèmes étaient accentués par les aliments épicés.

Si vous n’effectuez qu’un seul de ces conseils, il n’y aura pas beaucoup d’effet sur votre problématique, voire pas du tout. Par exemple, si vous décidez d’uniquement prendre le complément alimentaire, mais que vous continuez de manger dans le stress, sans prendre le temps de mâcher…  Les améliorations ne seront pas flagrantes.

Ainsi, moins vous suivez les conseils donnés, moins les effets se feront ressentir.

Que signifie « être acteur de sa santé » ?

La société actuelle, telle que nous la connaissons, nous a rendu passifs, voire dépendants, dans beaucoup de domaines. Le domaine de la santé n’a pas échappé à ce phénomène.

Le schéma classique en cas de problème est le suivant : j’ai un problème – je vais voir mon docteur – il me donne un médicament – je prends le médicament.

La seule action que j’ai effectuée dans ce schéma a été de prendre un médicament.

En naturopathie, c’est différent. Il faut être « acteur de sa santé ». La naturopathie demande de se remettre en question à tous les niveaux et d’effectuer des changements dans toutes les habitudes que l’on a qui sont erronées. La naturopathie demande donc des efforts et cela n’est pas toujours facile ni de se remettre en question, ni d’effectuer des changements dans sa vie. Il faut le vouloir, apprendre à se connaître et à connaître le fonctionnement de son propre corps, il faut parfois persister et ne pas renoncer.

Pas de plaisir en naturopathie ?

Faux ! Certes, les conseils en naturopathie peuvent s’avérer contraignants et cela demande parfois un petit temps d’adaptation pour trouver ses marques MAIS vous trouverez toujours du plaisir avec la naturopathie et apprendrez à en connaitre des nouveaux.

Ce n’est pas une discipline restrictive, bien au contraire. C’est une discipline qui vous apprend à manger sainement et  à varier les aliments, qui vous apprend des techniques pour remettre du plaisir là où il n’y en avait peut-être plus, parce qu’on restait dans une situation qui ne nous convenait pas ou dans une habitude qui nous faisait du mal.

Le plaisir est une notion extrêmement importante en naturopathie, puisque le corps et l’esprit sont liés. Même lorsque le naturopathe vous conseille un hygiène de vie un peu stricte, il vous dira toujours de ne pas culpabiliser si vous ne réussissez pas tous les objectifs. Si un conseil vous met en souffrance ou vous semble impossible, le naturopathe vous accompagnera ou changera de conseil.

En ce qui concerne l’alimentation, le naturopathe vous conseillera de manger sainement 80% du temps, mais il vous restera 20% du temps ou vous pourrez manger ce qui vous fait plaisir, fast-food compris si cela vous fait plaisir.

Est-ce que l’on doit devenir végétarien ?

Pas du tout ! Si vous êtes végétarien ou vegan, aucun problème, le naturopathe sait s’adapter à tous les régimes. Mais si vous êtes carnivore, un naturopathe ne vous fera pas devenir végétarien. Tout au plus, il vous conseillera de réduire vos apport en viande, s’il détecte que l’un de vos problème pourrait venir d’une trop forte consommation carnée.

C’est quoi une alimentation saine ?

C’est une alimentation la plus naturelle possible, de saison, variée et surtout adaptée à vos propres besoins et vos tolérances. Il n’y a pas une alimentation type qui convient à absolument tout le monde, même si le régime Méditerranéen ou le régime d’Okinawa sont cités comme étant des régimes exemplaires.

On ne devrait d’ailleurs pas utiliser le mot « régime » qui a une connotation péjorative, alors que ces « régimes » sont basés sur une alimentation ultra variée et sans restriction.

Le statut de la naturopathie en France : une médecine douce ?

L’OMS définit la naturopathie comme une médecine douce.

Pour exercer en tant que naturopathe, dans certains pays, il faut avoir fait des études de médecine.

Ce n’est pas le cas en France, où la naturopathie fait partie de la branche du Bien-être.

Un naturopathe en France doit donc faire attention à ne pas s’apparenter à un médecin et doit donc faire attention à son vocabulaire.

Par exemple  :

  • Un naturopathe n’a pas de patients, mais des clients ou des consultants.
  • Un naturopathe ne prescrit pas, mais il conseille.
  • Un naturopathe ne fait pas d’ordonnance, mais une fiche conseils / un conseillancier / un programme d’hygiène vitale
  • ….

Combien coûte une séance ?

Les honoraires des naturopathes sont libres. Toutefois, la fourchette se situe entre 50 et 110 euros pour une séance . Ces tarifs peuvent en effet être plus élevés dans certaines régions, notamment en Île-de-France.

La première séance a un coût plus élevé, car elle dure plus longtemps que les séances de suivi.

Ces prix semblent élevés, mais il faut se dire qu’une première séance dure environ 2 heures, parfois plus. A cela il faut aussi penser au temps de rédaction des conseils, ainsi qu’au fait que vous pouvez contacter votre naturopathe à tout moment, en cas de questions ou de difficultés.

Enfin, il faut se dire que sur le prix d’une séance, tout ne va pas dans la poche du naturopathe. Une grosse partie part dans les différentes taxes, cotisations, assurances, éventuels loyers et autres frais.

A titre de comparaison, une consultation chez un médecin dure en moyenne 10 minutes et coûte 25 euros. Si la consultation durait 2h, elle serait facturée à 300 euros.

Par ailleurs, pour rester au top des dernières connaissances, le naturopathe doit sans cesse se former et cela lui demande d’investir dans des formations. Méfiez-vous donc des naturopathes qui proposent des séances à prix cassés. Vous avez le droit de douter sur la qualité de l’accompagnement.

Est-ce que l’on doit se déshabiller ?

Non, pas du tout ! La naturopathe ne fait que poser des questions et vous donner des conseils. C’est d’ailleurs pour cela que la naturopathie peut être pratiquée à distance, en ligne ou même par téléphone, car elle ne demande aucun contact physique.

La seule exception aux contacts physiques est si votre naturopathe est praticien et doit effectuer une technique pratique, telle qu’une séance de réflexologie ou un massage.  En fonction du type de massage, il vous sera peut être demandé de vous déshabiller, mais cela est compréhensible et se fera avec votre accord.

Il vous reste des questions ? N’hésitez pas à me contacter !